COVID-19 : une occasion de transformation

COVID-19 : une occasion de transformation

Bon nombre d’entre nous sont confrontés à l’incertitude alors que nous planifions le retour au bureau et la réouverture des collectivités. Malgré les pertes d’emploi, la majorité des Canadiens n’ont pas cessé de travailler. Les travailleurs essentiels ont continué de se retrouver en première ligne tandis que d’autres se sont adaptés au télétravail. Les familles avec de jeunes enfants ont dû jongler avec les exigences de la parentalité à temps plein et les engagements professionnels, sans pouvoir demander l’aide de leurs proches. De nombreuses personnes ont vu leurs heures de travail, leurs fonctions et leur paie réduites ou substantiellement modifiées.

Pour leur part, les Canadiens âgés ont été gravement touchés par le nombre élevé de décès dans les centres de soins de longue durée ainsi que par l’isolement extrême et la peur. La pandémie de COVID-19 a été impitoyable pour nos parents et grands-parents vulnérables. Bien que ses effets n’aient pas été les mêmes pour tous, aucun de nous n’avait vu venir la crise. Nous ne nous attendions pas à ce que la COVID-19 nous affecte à ce point.

Alors que les employeurs préparent le retour au bureau, beaucoup se penchent sur les conséquences de la COVID-19 sur la santé mentale. Une nouvelle publication partagée par la Harvard Business Review suggère que si les situations post-traumatiques ont manifestement des effets sur la santé mentale, elles présentent aussi des occasions de changements positifs et d’épanouissement.

Selon le Dr Richard Tedeshi, « les gens et les dirigeants d’entreprise doivent reconnaître que des événements traumatisants et inattendus peuvent servir de catalyseurs d’épanouissement et de changement. Les événements peuvent amener les gens à reconsidérer leurs convictions intimes et à s’interroger sur eux-mêmes. C’est ce qu’on appelle la croissance post-traumatique[i]. » La croissance post-traumatique est l’expérience d’événements inattendus qui nous ont bouleversés et traumatisés et qui nous incitent à réévaluer nos normes et nos attentes. Elle peut prendre la forme d’une transformation totale de notre façon de vivre, de travailler et de socialiser avec les autres.

Pour évaluer dans quelle mesure une personne a connu ce type de croissance, nous pouvons chercher des réponses positives dans cinq domaines[ii], appelés inventaire de croissance post-traumatique et qui peuvent comprendre :

  1. une plus grande appréciation de la vie;
  2. de meilleures relations interpersonnelles;
  3. l’ouverture à de nouvelles possibilités dans la vie;
  4. une force personnelle accrue;
  5. un changement spirituel.

Résilience

Durant la préparation du retour au travail, nous pouvons également consulter la littérature sur la résilience et voir son lien avec la croissance post-traumatique. Les éléments communs nous rappellent que la résilience s’améliore après une épreuve. L’élément clé de la résilience n’est pas seulement de faire face à la situation, mais aussi de s’épanouir. La résilience est une caractéristique personnelle ou une aptitude que nous développons délibérément au fil du temps. La croissance post-traumatique est plus réactive et n’est pas toujours une expérience consciente ou planifiée.

« La résilience est la capacité de rebondir tandis que la croissance post-traumatique fait référence à ce qui peut arriver quand on éprouve des difficultés à rebondir, qu’on vit un événement traumatisant bousculant nos convictions profondes, qu’on lutte contre la détresse psychologique, puis qu’on ressent finalement un sentiment d’épanouissement personnel[iii]. »

Si vous avez du mal à faire face à la situation, avez besoin de soutien et voulez donner un sens à vos expériences, une thérapie peut vous aider. Tant au niveau individuel qu’au niveau collectif ou organisationnel, il importe d’avoir quelqu’un à qui parler et qui peut contribuer à favoriser l’épanouissement.

Incidences sur le milieu de travail

Incidences sur le milieu de travail

Dans la foulée des événements difficiles que nous avons vécus, nous avons l’occasion de favoriser des changements positifs et nous pouvons décider quels sont ces changements. Pendant que nous préparons le retour au travail, des occasions de favoriser l’épanouissement et le changement aux niveaux individuel, collectif et organisationnel peuvent s’offrir à nous.

Les organisations examinent des façons inédites de gérer leur personnel en toute sécurité. Beaucoup examinent également des moyens d’améliorer l’équilibre entre la vie professionnelle et la vie personnelle, l’utilisation des locaux, ainsi que leurs activités. Cette expérience commune inattendue est essentiellement une occasion de s’améliorer collectivement et de croître en tant qu’organisation. Tout comme pour nous individuellement, la pandémie de COVID-19 peut inciter les dirigeants à examiner de près des convictions courantes. Cet examen peut inclure une réévaluation de l’évolution de l’entreprise, de sa culture, de ses buts et objectifs et de la manière dont ces facteurs s’harmonise alors que les parties prenantes envisagent l’avenir.

Le présent article a été rédigé par Judy Plotkin, vice-présidente, Solutions de santé à La Corporation People.


[i] Journal of Traumatic Stress, Richard Tedeschi, Ph. D. et Lawrence Calhoun, Ph. D., 1996.
[ii] Managing People, Dr Richard G. Tedeschi, Harvard Business Review, juillet 2020. 
[iii] Growth after Trauma. Why are some people more resilient than others—and can it be taught? Lorna Collier, vol. 47, no 10 (Dr Kanako Taku, professeure agrégée de psychologie à l’Université d’Oakland), novembre 2016.