Six façons d’améliorer la littératie financière chez les jeunes du Canada

Six façons d’améliorer la littératie financière chez les jeunes du Canada

De nombreux jeunes Canadiens n’ont pas l’occasion d’acquérir les compétences financières élémentaires pendant leur adolescence. En tant qu’adultes, nous pouvons contribuer à influencer positivement les générations futures en leur inculquant des connaissances financières de base à un jeune âge. Voici quelques conseils que vous pouvez utiliser pour aider les jeunes qui vous entourent à acquérir des connaissances essentielles en matière de finances.

1.    Fixer des objectifs et avoir une gestion disciplinée des dépenses

Tous les adolescents ont dans leur mire un objet qu’ils rêvent d’acheter. Montrez à votre ado à se renseigner sur le produit, à prendre des décisions et à se fixer des objectifs pour économiser l’argent nécessaire et se procurer l’article dont il rêve. Il apprendra ainsi à prendre des décisions éclairées, à éviter les achats impulsifs et à prendre soin des choses qu’il a payées de sa poche.

2.   Comprendre l’influence des médias sur les dépenses

Les adolescents sont constamment bombardés de publicités qui exploitent leurs doutes et leurs désirs. Montrer aux adolescents à reconnaître les publicités qui les ciblent et leur apprendre à prendre des décisions d’achat intelligentes les aidera à réduire les dépenses inutiles. C’est là que leurs objectifs financiers entrent en jeu. Ils obligent les jeunes à s’arrêter et à réfléchir avant de faire un achat, à se renseigner sur le produit, à comparer les prix pour trouver la meilleure affaire et à tenir compte des évaluations du produit et du fournisseur. Il est important de leur apprendre à faire la distinction entre les besoins et les envies et à déterminer la valeur de leurs achats à long terme.

3.    Ouvrir un compte d’épargne

Ouvrez un compte d’épargne pour votre adolescent. Il pourra y mettre ses économies et y déposer son revenu quand il aura un emploi. L’épargne est un élément essentiel de la gestion des dépenses, de la constitution d’un capital et de l’autonomie financière.

4.    Trouver une source de revenu

Encouragez votre ado à trouver un emploi à temps partiel. Il pourra alors mieux saisir la relation entre le temps et l’argent. Il acquerra aussi une précieuse expérience de travail et apprendra à gérer son argent et à faire un budget.

5.    Payer quelques factures

Au Canada, seules les personnes âgées de 18 ans ou plus peuvent conclure un contrat légal, mais vous pouvez quand même apprendre à votre adolescent à payer ses factures à temps en lui demandant de vous rembourser chaque mois des frais, comme ceux de son téléphone cellulaire. Vous pourrez ensuite mettre le contrat à son nom quand il atteindra l’âge de 18 ans. Il apprendra ainsi à payer ses factures à temps et pourra se constituer un bon dossier de crédit quand le contrat sera à son nom. 

6.    Produire une déclaration de revenus

Apprendre à remplir leur propre déclaration de revenus est une leçon inestimable qui aidera vos enfants à réussir dans la vie. Il existe divers outils en ligne qui facilitent la déclaration des revenus et des droits de scolarité et la demande de crédits fédéraux ou provinciaux. Si vous n’avez pas d’objection à leur dévoiler vos revenus, vous pourriez aussi leur montrer comment vous remplissez votre propre déclaration. Si vous les initiez tôt, vos adolescents comprendront le principe des entrées et sorties de fonds et verront l’importance de bien organiser leurs factures et leurs reçus.

La littératie financière ne débute jamais trop tôt

N’oubliez pas qu’il n’est jamais trop tôt pour commencer à enseigner les compétences financières de base aux jeunes de votre entourage, en favorisant l’expérience pratique. En commençant très tôt à acquérir de saines habitudes financières, la génération future sera mieux équipée pour réussir!

Pour obtenir d’autres conseils et outils permettant de mieux gérer l’argent et les finances, consultez le site de l’Agence de la consommation en matière financière du Canada en cliquant ici.

Rédigé par Salina Shariff, directrice principale, Solutions de retraite et mieux-être financier, La Corporation People.