Préparation du retour au travail – Une approche globale

Préparation du retour au travail – Une approche globale

La réouverture des entreprises canadiennes pourrait susciter de l’appréhension parmi leurs employés. De nombreux employés seront soulagés de reprendre leurs fonctions, mais ils pourraient s’inquiéter des mesures de distanciation physique et de sécurité mises en place pendant cette période de transition.

La plupart des employeurs étudient comment assurer la sécurité physique de leurs employés sur les lieux de travail; or, l’anxiété et la santé mentale du personnel sont tout aussi importantes. De nombreux employés affirment éprouver de l’anxiété et même de la panique à l’idée de retourner au travail. La majorité des Canadiens (83 %) juge la santé mentale aussi importante que la santé physique en cette période de pandémie.*

Que peuvent faire les employeurs pour faciliter le retour au travail? Ils doivent avoir une approche globale et tenir compte de toutes les facettes de la santé et la sécurité de leurs employés. Les organisations doivent veiller à ce que les employés aient confiance dans le plan de retour au travail qu’elles ont établi.  Elles doivent mettre en place un mécanisme leur permettant de connaître le point de vue des employés et d’en tenir compte.

  • Les employeurs doivent expliquer ouvertement et fréquemment les mesures de sécurité qu’ils prennent. Ils réduiront ainsi les craintes des employés qui retournent au travail.
  • Les employeurs devraient confirmer qu’ils ont établi des règles de distanciation physique et d’hygiène et se sont procuré les EPI nécessaires. Sachant quelles mesures ont été prises, les employés seront moins inquiets. Les employés ont besoin de savoir qu’un plan a été élaboré pour assurer leur sécurité et qu’il a été mis en œuvre conformément à la législation sur la santé et la sécurité au travail et selon les conseils d’experts.
  • Les employeurs peuvent aider à atténuer l’anxiété des employés en établissant un dialogue avec eux. Ils peuvent par exemple former un comité mixte sur le retour au travail, au sein duquel les travailleurs et les gestionnaires seront représentés. Le temps investi dans un tel comité permettra de tenir compte de tous les points de vue. En outre, la haute direction peut reconnaître les inquiétudes et prendre le temps d’exposer le soutien offert.

Outils offerts aux employés pour atténuer l’anxiété

La thérapie virtuelle en santé mentale peut atténuer l’anxiété et la peur. Grâce à la télémédecine, il est possible de consulter un professionnel de la santé tout en restant chez soi. Le régime d’avantages sociaux comprend-il un PAE ou d’autres services de soutien? Il peut être utile de fournir la liste des services offerts. Consultez le guide des soins de santé virtuels de La Corporation People.

Accommodements

Que peut-on faire pour les employés qui sont trop anxieux pour retourner au travail? Même si éprouver de l’anxiété n’est pas une cause d’invalidité, il est important pour les employeurs d’être bien préparés et de comprendre leurs obligations en matière d’accommodements. La pandémie pourrait avoir déclenché un problème de santé mentale chez certains employés. Pour d’autres, la situation actuelle et le stress qu’elle occasionne pourrait avoir exacerbé un problème existant. Pour assurer la sécurité physique et psychologique de leurs employés, les employeurs doivent adopter une approche globale.

* Commission de la santé mentale du Canada (sondage Nanos, avril 2020)