Le 6 avril est la Journée des avantages sociaux – Voici ce que vous devez savoir

Le 6 avril est la Journée des avantages sociaux – Voici ce que vous devez savoir

La Journée nationale des avantages sociaux qui a lieu le 6 avril est une excellente occasion de revoir votre régime d’avantages sociaux à la lumière des tendances actuelles en matière d’assurance collective et de soins de santé.

Tendances générales à prendre en considération:

Cette année, le secteur de l’assurance se prépare à une augmentation de plus de 5 % des dépenses liées aux garanties associées à la santé, une tendance qui peut être attribuée aux facteurs suivants :

  • la sous-utilisation des garanties l’an dernier en raison des restrictions imposées pour contrer la COVID-19;
  • l’augmentation des diagnostics de maladies mentales et physiques chroniques;
  • l’inflation;
  • les changements apportés à l’Assurance-santé Plus en Ontario qui ont eu des incidences à l’échelle nationale.

Pour le reste de l’année 2021, nous pouvons clairement identifier trois grandes tendances qui se dégagent depuis l’an dernier : une augmentation des besoins et du soutien en matière de santé mentale, une hausse de l’utilisation des soins de santé virtuels et l’augmentation des coûts associés à l’invalidité et aux affections chroniques.

Trois grandes tendances en matière d’avantages sociaux:

1. La santé mentale est liée à la santé générale

La pandémie de COVID-19 a mis en évidence l’interdépendance du bien-être physique, mental et financier.

En fait, moins de Canadiens ont déclaré avoir une excellente ou une très bonne santé mentale en 2020 par rapport à 2019, les personnes déjà en mauvaise santé mentale ayant subi les effets négatifs de la pandémie mondiale. Parmi les facteurs ayant contribué à ce déclin de la santé mentale, on note l’insécurité économique, la précarité de l’emploi, l’isolement social, la peur de la maladie et le fardeau de la prestation de soins.

En 2021 et dans les années à venir, nous nous attendons à ce que les participants des régimes mettent davantage l’accent sur la santé mentale et le mieux-être financier. Ainsi, de nombreux assureurs et promoteurs de régime ont élargi le soutien offert en matière de santé mentale, notamment au chapitre du numérique. C’est une bonne idée de revoir annuellement les formes de soutien que vous offrez en matière de santé mentale et de bien-être financier, et il n’est jamais trop tard pour s’y mettre. 

2. Les soins de santé virtuels sont là pour rester

L’investissement rapide dans des solutions de soins virtuels en réponse à la COVID-19 a propulsé le Canada sur une voie qui aura des répercussions importantes et durables sur la prestation des soins de santé, tant par le biais de la santé publique que des régimes privés. La plupart des assureurs proposent désormais les soins virtuels aux promoteurs de régime, en tant qu’avantage facultatif ou intégré. Même si les visites en personne chez le médecin resteront toujours au centre de la prestation des soins de santé, les soins de santé virtuels jouent un rôle important en comblant une lacune dans l’évaluation et le traitement rapides et sur demande des problèmes de santé non urgents.

3. Les coûts liés à l’invalidité et aux maladies chroniques ont augmenté

La crainte des hôpitaux est peut-être la conséquence la plus négative de la pandémie. Les participants ont tardé à obtenir des soins, parce qu’ils ne pouvaient pas consulter leur médecin généraliste ou qu’ils ne voulaient ou ne pouvaient pas se rendre à l’hôpital. Cette situation a causé des retards dans le diagnostic et le traitement des maladies, ce qui peut entraîner une augmentation de la gravité et de la durée des problèmes de santé. En conséquence, le coût des garanties a augmenté pour tenir compte de l’augmentation des traitements nécessaires et de la hausse des taux d’invalidité à court.

On continue d’observer les effets de la pandémie de COVID-19, et la progression des demandes de règlement en 2021 sera probablement amplifiée par l’effet d’écho de la pandémie, en particulier dans les domaines liés à la santé mentale et aux troubles musculosquelettiques chroniques. Compte tenu de l’augmentation du télétravail dans des conditions moins ergonomiques et de l’accès plus limité aux praticiens paramédicaux, la durée des sinistres invalidité en 2021 devrait être supérieure à la moyenne.

Se concentrer sur les éléments positifs de 2020, une stratégie bénéfique pour tous:

La tendance la plus importante qui se dégage de 2020 est peut-être qu’une bonne santé mentale contribue à une bonne santé générale. Il est essentiel de veiller à ce que vos participants aient rapidement accès à des services de soutien diversifiés en matière de santé mentale et de bien-être financier, y compris à des options numériques, pour éviter une forte hausse des coûts dans les années à venir.

La meilleure façon d’encourager les participants de votre régime à obtenir sans tarder du soutien à l’égard des maladies mentales et physiques chroniques est de fournir un accès numérique à ces services, qu’ils soient intégrés dans votre régime d’assurance collective ou qu’ils constituent un service supplémentaire.

Rédigé par Kim Siddall, vice-présidente, Services-conseils aux entreprises, Judy Plotkin, vice-présidente, Solutions de santé et Jessica Gobran, directrice principale, Invalidité, Solutions collectives, de La Corporation People.

Notes :
1. Conference Board du Canada, 2020
2. TELUS Santé, 2020